Accueil > Bibliothèque > Réactions de l'Eglise > 27 décembre 1996
   Retourner
Lettre de l'évêque de Troyes à la communauté de Saint-Parres

Lettre de Mgr G. DAUCOURT, Evêque de Troyes aux membres de la communauté de Saint-Parres-Les-Vaudes
27 décembre 1996

Mgr Gérard DAUCOURT,
Evêque de Troyes,
Le 27 décembre 1996

"Petits Frères et Petites Sours du Sacré-Cour de Jésus"
Maison Saint Joseph
10260 Saint-Parre-Les-Vaudes

Frères et Sours dans le Christ,

En ces temps où la lumière de la Nativité de Notre Seigneur illumine nos routes pour l'année qui vient, je prie beaucoup pour vous tous car je reste préoccupé par votre situation. Celle ci ne saurait durer. Elle doit être clarifiée pour votre bien et celui de l' Eglise.

Pour ce faire, je dois continuer de remplir ma tâche d'évêque non pour détruire mais pour aider. Tenant compte de l'existence de fait de vos deux communautés actuellement sans fondement canonique, ne mettant pas a priori en doute l'engagement sincère de chacun et de chacune d'entre vous à vivre une vie de prière et de don au Seigneur, je veux vous offrir encore une fois les moyens d'arranger et si possible de régulariser votre situation. Je vous appelle à entreprendre les démarches nécessaires pour vous soumettre aux normes canoniques.

Pour avancer dans cette direction, je vous demande de rencontrer - dans un premier temps chacun et chacune individuellement - un moine qui a une longue expérience de responsabilité au service des communautés monastiques et qui veut bien accepter la mission que je lui confie. Il viendra vous rencontrer pour vous écouter et me donner ensuite des éléments qui me permettront de mieux discerner la volonté du Seigneur sur vous et de vous aider à l'accomplir. Je ne lui donne aucune directive au départ sinon celle d'une écoute attentive.

Il se tiendra à votre disposition pendant plusieurs jours au monastère de la Visitation de Troyes et prendra le temps de recevoir chacun et chacune d'entre vous. Afin que je puisse vous communiquer son nom et les dates de sa présence à Troyes, je vous prie de me faire connaître avant le 5 janvier, votre acceptation, au nom de l'obéissance, de le rencontrer et de lui parler librement.

Au moment de son départ, Monsieur l'abbé de Nantes m'a écrit : "Je pars pour toujours et n'ai aucune volonté de sortir du lieu béni que vous m'indiquerez vous même. Je prierai pour eux tous, et pour vous, Monseigneur, qui aurez encore bien du tracas à veiller sur tout ce que je vous laisse sur les bras donc tout près de votre cour". Il n'était pas nécessaire qu'il me l'écrive pour que j'exerce ma responsabilité à votre égard mais il n'est pas sans importance que vous en soyez informés.

Espérant que par l'intermédiaire de l'une ou l'un d'entre vous, me sera transmise sans tarder la confiante réponse positive de tous et de toutes à ma demande, je vous confie à la grâce de Dieu.

Gérard DAUCOURT,
Evêque de Troyes.

Imprimer   Retourner   Remonter