Accueil > Doctrine > Doctrine religieuse
   Retourner

La doctrine religieuse de la CRC

Pourquoi les doctrines de l'abbé de Nantes sont-elles en contradiction avec la foi catholique ? C'est ce que nous vous proposons de découvrir.

L'étandard de la CRC  
En ouvrant les pages ci-dessous, vous comprendrez en quoi sa conception de la Sainte Trinité conduit au polythéisme, pourquoi son approche de l'incarnation est empreinte de docétisme. Vous découvrirez comment l'abbé de Nantes arrive à affirmer que la Vierge Marie est un Etre divin qui existe au sein de la Sainte Trinité depuis toute éternité, bien avant la création du monde, et qu'Adam et Eve ont été créés à l'image du couple éternel et trinitaire composé de Jésus et de Marie. Vous serez enfin éclairés sur sa conception hyper-réaliste de l'Eucharistie, clairement condamnée par l'Eglise, mais qui lui permet de justifier ses pratiques scandaleuses.
Cette analyse a été réalisée par un prêtre, et a été relue et corrigée par plusieurs théologiens. Les abondantes citations et notes de bas de page vous permettront de vérifier par vous-même l'authenticité des sources.

Une conception polythéiste de la Trinité
Une conception docétiste de l'incarnation
La vierge Marie serait un être divin de toute éternité
Adam et Eve seraient créés à l'image du couple éternel de Jésus et Marie
Une conception hérétique de l'Eucharistie

En conclusion

Imprimer   Retourner   Remonter

L'Abbé Georges de Nantes
Une doctrine pas catholique !

Le 1er juillet 1997, Monseigneur Daucourt, évêque de Troyes, condamne l'abbé de Nantes à être "interdit" de sacrements. Cet interdit repose principalement sur trois motifs :
pour ses "doctrines qui sont en contradiction avec la foi catholique, notamment au sujet de la Sainte Trinité , de la Sainte Vierge Marie et de la Sainte Eucharistie", qui conduisent à un comportement hérétique.
pour "son attitude hostile au magistère ecclésiastique et à la hiérarchie catholique" qui conduit à un comportement "schismatique".
pour "avoir pris le risque de traduire ses doctrines erronées en comportements moraux inadmissibles de la part d'un prêtre". C'est une accusation de scandale.